Qui l’eut cru ? Après avoir battu les Capitals de Washington ,  qui ont fini au premier rang dans l’association de l’est, l’équipe du Canadien de Montréal bat les Pingouins de Pittsburgh en sept parties. Je n’en reviens pas comment cette équipe est courageuse et travaillante à commencer par, la vedette du Canadien , Jaroslav Halak.

Ce gardien est une inspiration pour ses coéquipiers grâce aux arrêts spectaculaires qu’il effectue à chaque rencontre. Halak a fait mentir ses détraqueurs à cause de son brio, car le Canadien ne serait pas en série sans lui. Un autre acteur important dans les succès du Canadien est, bien sûr, Michael Cammalleri. Ce joueur trouve toujours le moyen de marquer des buts grâce à son lancer puissant et précis. C’est la preuve qu’il peut dominer pour le nombre de buts en série. On peut en dire autant de Brian Gionta, qui a le coeur gros comme le Centre Bell.

Faut pas que j’oublie Jacques Martin , qui fut beaucoup critiqué au début de l’année pour ces décisions, là il prouve qu’il est un excellent entraîneur-chef calme à l’image de son équipe. Lapierre s’est mis à travailler en série comme en témoignent ses 3 buts. Il joue très bien dans les deux sens de la patinoire.

Bob Gainey et ses meilleurs coups

Une des raisons du fait qu’ils sont rendus en 3e ronde est bien sûr relié aux acquisitions de Bob Gainey au repêchage de juillet dernier.  À commencer par Michael Cammalleri , qui mène comme buteur dans les séries. Brian Gionta, est un hockeyeur exemplaire, car il donne son maximum à chacune de ses présences sur la glace. Maintenant, Hall Gill est tout le temps prêt à bloquer des tirs. En plus, Gill, le courageux, a fait face aux lancers d’Alexander Ovechkin , Alexander Semin, Evgeni Malkin et Sidney Crosby. Il a limité avec son compagnon en défense, Josh Gorges , Sidney Crosby et Evgeni Malkin à seulement deux buts.

Ça fête autour du Centre Bell

Après la victoire de jeudi, les personnes ses sont rassemblées pour fêter la victoire de leurs favoris. Cris et joies se faisaient entendre autour du Centre Bell. Environ 50 000 amateurs ont célébré la victoire du Tricolore. Ce qui nous permet de croire  que la 25e coupe n’Est peut-être pas si loin que ça…

La présence et l’encouragement des amateurs lors des matchs locaux prouvent que les joueurs se sentent appuyés quand ils jouent. Un autre exemple fut l’ovation des spectateurs lors du match 6 au Centre Bell, qui a duré une minute et demie après le but de Michael Cammaller, le fougueux et le talentueux attaquant du Canadien.

Publicités