Avec ses montées à l’emporte-pièce et son lancer puissant, Guy Lafleur était un des joueurs les plus redoutables de son époque. Retournons 20 ans en arrière, avec la présence de Jean Béliveau, pour remarquer les partisans de l’équipe encouragés par la venue d’une nouvelle recrue dans la formation. Il avait toutes les qualités d’un joueur élite de la Ligue Nationale de hockey: vitesse, talent et fierté.

Le début prometteur pour Guy Lafleur.

Meilleur joueur junior du circuit, il a terminé sa carrière amateur au sommet. Il a gagné la Coupe Memorial avec les Remparts de Québec en 1971. À sa dernière année chez les juniors, il a cumulé une fiche de 130 buts et 209 points.

Sam Pollock, le directeur-général du Canadien a fait beaucoup d’efforts afin d’acquérir ce joueur exceptionnel. Il a échangé plusieurs joueurs de talent afin de laisser Guy Lafleur gradué dans LNH et surtout avec les Canadiens de Montréal.

Sa rentrée dans la LNH

Il a été nommé au tout premier rang du repêchage de 1971 et le Canadien l’a choisit. À sa première saison chez les professionnels, Guy Lafleur a inscrit 29 buts et 28 buts l’année suivante. Cela a mené à une première Coupe Stanley pour lui.

L’éclosion de Guy Lafleur.

Surnommé flower, Guy Lafleur a prouvé son immense talent lors de la saison 1974-75, en ayant une fiche de 53 buts et 66 passes. Maintenant connu sous le démon blond, grâce à ses performances, il devenait le joueur le plus électrisant du circuit.

Lors que le Canadien a obtenu 4 coupes Stanley consécutives,  Guy Lafleur a montré son talent de marqueur et sa force de caractère à tous les amateurs de hockey. Durant six saisons de suite de 1974-80, le démon blond a fait 50 buts et plus. Soir après soir, Guy Lafleur faisait la une des bulletins sportifs à la télévision partout en Amérique.

D’autres exploits pour le démon blond.

De 1976 à 1978, il a obtenu , durant 3 saisons consécutives, le trophée Art-Ross remis au meilleur pointeur de la ligue et, le trophée Lester-B. Pearson, remis par ses pairs comme étant le joueur par excellent de la LNH. Au printemp 1977,  il a reçu un autre honneur qui est le trophée Hart, qu’il a reçu deux années consécutives .  Ce trophée est remis au joueur le plus utile de la ligue. De plus, il a été récompensé du trophée Conn-Smythe remis au joueur ayant été le plus utile dans les séries. Cette année-là, il avait obtenu 26 points lors des matchs des séries.

En 1984-85, les amateurs du Canadien de Montréal sont en deuil, car Guy Lafleur annonce sa retraite. En carrière, il a obtenu 518 buts. Il se retrouvait deuxième dans l’histoire pour le Canadien derrière Maurice Richard. Ses 728 passes et 1246 points obtenus lors de la saison régulière sont des sommets dans l’histoire du Tricolore. En 1988, le démon blond a été élu au Temple de la Renommée. Son chandail a été suspendu le 16 février 1985.

Aujourd’hui, Guy Lafleur occupe le poste d’ambassadeur pour le Canadien . Aussi, il est un homme d’affaires. C’est un honneur qui mérite pleinement d’ailleurs. Pour ces accomplissements en tant que joueur et aussi individu font de lui un être marqué à jamais dans la tête des amateurs de hockey.

Publicités