Jean Béliveau, mieux connu sous le surnom Le Gros Bill,  a commencé sa carrière avec les Panthers de Victoriaville en 1946. Par la suite, il a évolué au sein des Tigres de Victoriaville , des As et des Citadelles de Québec qui sont tous des équipes de la ligue junior majeur du Québec.

En 1951, il a fait le saut dans chez les professionnels en débutant son métier avec le Canadien de Montréal. L’année 1953-54, il a obtenu une place de titulaire en récoltant 34 points en 44 parties .

Reconnu pour posséder une imposante stature aligner une belle élégance et pour être robuste, Jean Béliveau a été un modèle exemplaire pour les jeunes hockeyeurs du Québec. La saison 1954-55, il a montré aux amateurs qu’il n’est pas juste un feu de paille, il a réussi à terminer au troisième rang des pointeurs de la ligue. De plus, il a été choisi pour le match des étoiles. L’année suivante, Jean Béliveau remporte le trophée Art-Ross et le trophée Hart. La même année, il a gagné sa première Coupe Stanley sur ces 10.

En 1958-59, le Gros Bill a continué à impressionner remportant son record de points et aussi resté au sommet des marqueurs de la ligue. En 1961, il a été sélectionné comme capitaine de son équipe et il continua à remporter plusieurs Coupes Stanley et trophées personnels. En 1968, il est devenu le deuxième joueur de l’histoire à obtenir plus de 1000 points en carrière après Gordie Howe. Trois ans plus tard, il est devenu le quatrième hockeyeurs à atteindre la marque des 500 buts.

En 1971, Jean Béliveau a annoncé après avoir obtenu sa dixième Coupe Stanley en carrière.  Il est intronisé au Temple de la Renommé l’année suivante. Au moment qu’il a pris sa retraite, il a compté 507 buts et totalise 712 passes pour un total 1219 points en 1125 parties. De plus, il a totalisé 70 buts et 97 aides en 162 matchs dans les séries. Son numéro a été mis dans les hauteurs du Forum le 4 octobre 1971.

Toute une carrière Jean Béliveau. Tous les amateurs vont se souvenir de vous !

Publicités