Le Tricolore est en mode panique, car avec la perte d’Andrei Markov jusqu’au match des étoiles, le Tricolore en arrache en avantage numérique. La transaction pour pallier l’absence du meilleur défenseur chez le Canadien, avec l’acquisition de Thomas Kaberle, était une erreur de la part de Pierre Gauthier, car il voulait trouver un défenseur pour remplacer Markov le plus rapidement possible. À court-terme, il apportera quelque chose de plus en avantage numérique, mais à date, ce n’est pas convaincant dans son cas. En envoyant des défenseurs à l’attaque, Jacques Martin a démontré qu’il était paniqué parce qu’il voulait envoyer un message au directeur-général.

Quelques jours avant Noël, soit le 17 décembre 2011, Pierre Gauthier, a mis à la porte l’entraîneur-chef du Tricolore et son ami, Jacques Martin. Le manque de constance des vétérans aura finalement eu un rôle a jouer dans la démission de l’ex entraîneur-chef des Panthers de la Floride et des Sénateurs d’Ottawa. Est-ce que c’est un geste de panique de la part du directeur général ? Pierre Gauthier a fait une gaffe en limogeant son ami. Certes, Jacques Martin n’était pas apprécié par une minorité d’individus comme Cammelleri, mais il était apprécié par les membres de l’équipe, selon les journalistes. Une autre raison qu’il peut y avoir, c’est le manque d’émotion et de passion que Jacques Martin transmettait ou peu dans le vestiaire. Aussi, l’inefficacité du Tricolore en avantage numérique aura eu raison de Monsieur Martin, malgré l’absence de d’Andrei Markov, lui qui n’a pas joué aucun match depuis le début de la saison régulière.
Randy Cunneyworth, l’entraîneur-chef par intérim
Pierre Gauthier a annoncé l’arrivée de Randy Cunneyworth au poste d’entraîneur-chef du Tricolore jusqu’à la fin de la saison. À la suite de cette annonce, cette nouvelle a créé un effet monstre dans les médias montréalais. D’après moi, l’entraîneur-chef du Canadien de Montréal doit savoir s’exprimer en français en conférence de presse et en entrevues devant la meute de journalistes montréalais. Il était au poste d’entraineur adjoint lors de sa nomination. Donc, celui arrive de l’expérience d’entraîneur chef dans la LAH, mais pas dans la LNH. Il est heureux d’avoir obtenu le poste, en sachant toutefois, qu’il a la pression de gagner à Montréal.
Le début du nouvel entraîneur
Le début de Randy ne donne pas les succès espérés pour le moment. Son dossier n’est que d’une victoire et de 5 défaites depuis qu’il est en poste. Toutefois, il semble être un bon communicateur auprès des jeunes. Il y a des points positifs depuis son arrivée, l’émergence de Rafael Diaz et d’Alexei Yemelin et le réveil de Michael Cammalleri. Toutefois, est-ce que ça sera suffisant pour que le Tricolore atteigne par la porte d’en arrière les séries éliminatoires ? Personnellement, j’en doute , car les meilleurs joueurs du Tricolore ne sont pas les meilleurs à chaque partie. Voilà, d’où vient mon scepticisme sur le tournant de la saison. L’arrivée de cet entraîneur ne donnera pas des étincelles que le club a de besoin à cause de son inexpérience.
Le Tricolore a besoin d’un grand changement au 2ième étage, car Pierre Gauthier a fait signer des joueurs qui commandent des très gros salaires et qui ne performent pas à la hauteur des attentes fixées par l’équipe. Selon moi, d’ici la fin de la saison, on assistera à un changement de cap de la part du Tricolore avec les départs de Pierre Gauthier, Bob Gainey et Trevor Timmins. Ceux-ci partiront , car depuis des années , les partisans demandent davantage de Québécois dans l’alignement du Tricolore. Toutefois, Geoff Molson attendra seulement à la fin de la saison régulière avant de les mettre dehors. Le résultat, c’est que le Tricolore est une équipe qui a le moins de francophones dans toutes les équipes de la ligue nationale de hockey.
Prédiction sur le reste de la saison
Le Tricolore finira autour de la dixième place. Certes, le retour de Markov fera le plus grand bien à l’équipe pour l’avantage numérique , mais son retour est prévu seulement après le match des étoiles à la fin janvier. Avec les retours de Gomez et de Gionta , le Tricolore aura une meilleure équipe entre les mains, mais cela sera insuffisant pour permettre à l’équipe montréalaise d’accéder aux séries.
Bonne fin de saison à tous les amateurs de hockey !

Jean-Simon Dumas

Publicités