Depuis quelques années déjà, certains clubs dans la ligue nationale de hockey connaissent plusieurs difficultés financières. Par exemple, les Coyotes de Phoenix ont des petites foules. Cela engendre des pertes d’argent pour le propriétaire. Il y a également l’histoire des Devils du New-Jersey , le propriétaire a de la misère à payer ses joueurs jusqu’à la fin de la saison régulière. Selon moi, il y a des villes où le hockey serait plus viable.
Par exemple, la Ville de Québec serait une très bon marché de hockey, car les gradins seraient remplis à chaque partie. Le maire de Québec, a beaucoup d’ambition. Il a fait la visite de l’aréna des Pingouins de Pittsburgh afin de voir les dimensions de la glace et de l’amphithéâtre. Je crois que le retour est de plus en plus probable d’ici les deux prochaines années. Par contre, Régis Labeaume traîne dans le dossier de la première pelletée de terre. Il raconte que cela se fera cette automne. Selon moi, Monsieur Labeaume devra réagir rapidement afin d’éviter de manquer le bateau pour l’année prochaine. Par contre, il serait très dure pour la future équipe de Québec de se trouver une niche au Colisée Pepsi de façon temporaire, car les Remparts évoluent déjà dans l’amphithéâtre.

J’ai l’impression que Seatle a les devants sur Québec pour le déménagement d’une franchise. Seatle a déjà l’amphithéâtre et le propriétaire souhaite y installer également une équipe professionnelle de football. Toutefois, selon moi, Seatle n’est pas un marché de hockey où le hockey pourrait être populaire, car c’est un sport qui est peu regardé dans les États-Unis.

Jean-Simon Dumas

Publicités