Jeudi 29 mars 2012, cette journée a été historique dans l’histoire du Tricolore. Après 9 années de service à l’emploi du Canadien de Montréal, Geoff Molson a remercié Pierre Gauthier et Bob Gainey. Le propriétaire du Canadien de Montréal prône maintenant la stabilité et la constance. C’est pourquoi qu’il a passé à l’acte.

En plus, le propriétaire fera appel à Monsieur Serge Savard, qui a évolué pendant plusieurs années dans l’organisation du Tricolore dans les années 90. Selon moi, cette acquisition aidera grandement au Tricolore qui essaye de ramener des anciens dans l’équipe.

Ce changement de direction sera marquant. Peu importe, le directeur-général que Geoff Molson et son assistant Serge Savard vont tenter d’aller chercher, il n’aura pas le choix de parler de parler le français. Les amateurs du Tricolore espérait également beaucoup de changement, car l’équipe trône au dernier rang de l’Association de l’Est.

Selon les rumeurs, plusieurs noms figurent en tête de liste pour accomplir la tâche de patron : Patrick Roy, Vincent Damphousse, Marc Bergevin, Julien Brisebois et j’en passe. La question que je pose : Quelles sont les caractéristiques recherchées par Geoff Molson pour occuper le poste du prochain directeur-général de l’équipe ? Pendant la conférence de presse, le propriétaire Geoff Molson cachait toutefois très bien son jeu.

Une chose est sûre : il faudra que Molson trouve rapidement le prochain directeur-général, car il y a énormément de travail d’évaluation à faire avant la prochaine saison autant au niveau de l’équipe d’entraîneurs que les joueurs qui évoluent avec le Tricolore cette saison. Selon les rumeurs, Patrick Roy serait également le candidat idéal pour occuper le poste d’entraîneur-chef. Aussi, il y a le repêchage, au mois de juin, et le marché des joueurs autonomes au mois de juillet.

Dans les prochaines semaines, on saura qui va diriger les Canadiens de Montréal de bas en haut.

Jean-Simon Dumas

Publicités