Dans l’une des plus belles séries que j’ai vu, les amateurs de hockey aura eu droit à tout un spectacle entre Pittsburgh et Philadelphie. Il y aura eu de tout : des attaques, des défenseurs quelque peu passifs, des mises en échec et quelques batailles. Les matchs ressemblaient à ceux des années 70. Toutefois, ce dernier match fut grandement à l’avantage des Flyers de Philadelphie qui ont battu facilement les Pingouins de Pittsburgh par la marque de 5-1. Ces derniers ont été éliminé en 6 parties, eux, qui ne sont pas rendus plus que la première ronde depuis 2009. 

L’équipe de Peter Laviolette, a très bien débuté la partie , lorsque la vedette de la série, Claude Giroux déjoue Marc-André Fleury d’un excellent tir dans les premières secondes de la partie. C’est à ce moment-là, que les Flyers ont mis la machine en marche. Ensuite, Scott Hartnell et Eric Gustafsson ont ajoutés à l’avance des siens. C’était alors 3-0 pour Philadelphie. Par la suite, en deuxième période, Pittsburgh a tenté de revenir de l’arrière pendant Evgeni Malkin dirige un excellent tir et Bryzgalov n’y pouvait rien. Quelques secondes plus tard, les Flyers ont repris leur écart de 3 buts grâce à Daniel Brière. Par la suite, Pittsburgh s’est éteint. Ils ont fait quelques attaques en rendant la vie facile au gardien de Philadelphie. Ces derniers ont cloué le cercueil de l’équipe de Dan Blysma, lorsque Brayden Schenn a lancé dans un filet désert à quelques secondes de la fin de la partie.

Selon moi, Philadelphie mérite grandement les honneurs de cette série. Tout d’abord, avec les performances de leurs jeunes joueurs, Claude Giroux, Matt Carle et j’en passe. Toutefois, le gardien Ilya Byrzgalov, n’a été un facteur dans cette série, car il n’a pas été à la hauteur à part pour le septième match qui était disputée aujourd’hui. Les meilleurs joueurs de Pittsburgh n’étaient pas toujours présent lors des moments importants dont Sidney Crosby, qui était très absent lors de la série. Sans parler de Marc-André Fleury, qui a laissé passer plusieurs lancers qu’il devait arrêter. Il a connu un bon match sur six.

Les Flyers auront quelques jours de congé avant de savoir qui sera le prochain adversaire en deuxième ronde.

Jean-Simon Dumas

Publicités