Latest Entries »


Regular Season Playoffs
Season Team Lge GP G A Pts PIM +/- GP G A Pts PIM
2008-09 Everett Silvertips WHL 5 0 1 1 2
2009-10 Everett Silvertips WHL 52 5 22 27 31 33 7 2 5 7 2
2010-11 Everett Silvertips WHL 70 6 40 46 45 18 4 1 2 3 4
2011-12 Everett Silvertips WHL 46 9 22 31 31   4 3 2 5 0

Hier, samedi le 17 juin 2012, c’était l’ouverture officielle du tout nouveau stade Saputo. L’Impact a remporté facilement par la marque de 4 à 1 face aux Sounders de Seatle devant 17 112 spectateurs.

Le talent de Patrice Bernier s’est mis en marche dans les premières minutes de la rencontre. Il a servi une brillante passe à Félipe dans la zone de réparation en faisant preuve de ses habiletés devant le défenseur Zach Scott à la 18e minute de jeu. C’était alors 1 à 0 pour Montréal à la mi-temps.

En deuxième demie, le talent de Bernier a aussitôt refait surface alors qu’il fait une très belle passe à Justin Mapp. Celui-ci s’est dirigé vers le centre et ainsi déjouer les deux défenseurs sur son chemin et battre le gardien Bryan Meredith dans le coin inférieur droit.

C’était un match assez robuste.  Après 16 minutes de faire à la deuxième demie, Seatle a écopé d’un carton rouge à cause du défenseur de Seattle Jhon Kennedy Hurtado lorsqu’il donne un coup de pied dangereux contre Collen Warner.

Dès la reprise du jeu, Seatle réussit à bloquer l’attaque montréalaise avant que le joueur de la rencontre, Patrice Bernier est complice du troisième but de l’Impact alors qu’il remet à Andrew Wenger qui n’a pas raté sa chance en marquant pour donner une avance de trois buts pour son équipe.

Trois minutes plus tard, les Sounders de Seatle ont profité de l’erreur commise par Davy Arnaud pour ainsi diminuer l’écart à deux buts. Le gardien de l’Impact a paru très faible sur le lob fait par Eddie Johnson, mais c’était trop tard.

À la 87e minute, Lamar Neagle a mis fin aux chances de Seatle de revenir dans la partie alors qu’il a déjoué complètement les défenseurs des Sounders. Ce quatrième but était un record de l’équipe dans la MLS.

 

Jean-Simon Dumas


Season   Age  LG    TM   GP  W    L    T   OL  PTS  PTS%   Finish

2003-04   40   NHL  CBJ  45  16  24   4   1     37     .411       4th

2005-06   42   NHL  CBJ  82  35  43   0   4     74    .451        3rd

2006-07   43   NHL   CBJ  15  5     9    0   1    11     .367       4th

 

Jean-Simon Dumas

 


Hier soir, le 12 juin 2012, le Thunder a pris les devants 1 à 0 dans la série en battant le Heat de Miami par la marque de 105-94.

C’est le joueur étoile du Thunder, Kevin Durant, qui a brillé grâce à une très belle performance de 34 points marqués. Il a obtenu plus de points que la vedette du Heat de Miami, LeBron James, lui, a eu 30 points.

Russell Westbrook, le joueur d’Oaklahoma City, a passé très proche d’accomplir un triple double en réussissant 27 points, 11 passes et 8 rebonds.

Toutefois, Dwyane Wade , a connu un début de match très difficile en marquant seulement un total de 6 points en deux quarts. Il a eu une meilleure deuxième moitié de match, en réalisant 19 points, mais ce ne fut pas assez suffisant pour permettre à son équipe de gagner cette première partie.

La deuxième partie de ce match entre le Thunder et le Heat a lieu jeudi soir à 21h00.

 

Jean-Simon Dumas

 


Aujourd’hui, mercredi 13 juin 2012, le directeur-général du Tricolore, Marc Bergevin a annoncé la nomination de Patrice Brisebois, comme entraîneur du développement des joueurs et Martin Lapointe, comme directeur du développement des joueurs.

Cette nouvelle va dans la voie que prônait Marc Bergevin, qui est de d’avoir plusieurs francophones dans l’uniforme du bleu, blanc et rouge. Ces deux anciens hockeyeurs auront à l’oeil les prospects québéçois et vont les développer à leur maximum.

Patrice Brisebois a passé ses deux dernières années de sa carrière de joueur de hockey avec le Canadien de Montréal. Celui-ci a atteint son 1000e match en carrière le 14 mars 2009.  De plus, il a remporté trois coupes mémorials soit avec les Titans de Laval, à deux reprises et les Voltigeurs de Drummondville, une fois.

Martin Lapointe a débuté sa carrière en remportant la Coupe Calder avec le club d’Adirondack (AHL) en 1991-1992. À l’âge de 16 ans,  il a commencé sa carrière dans la LHJMQ. Il terminera sa carrière junior avec 338 points avec une fiche de 149 buts et 189 passes. Après , il a évolué dans la Ligue nationale de hockey de 1992 à 2008. Dans le hockey professionnel,  sa fiche est de 381 points dont 181 buts. Il a été un des représentants du Canada lors de trois championnats mondiaux en obtenant deux médailles d’or à Saskatoon au Canada en 1991 et à Gavle en Suède en 1993. Dans les trois tournois, il a obtenu un total de 9 buts et 8 aides en 21 parties.

 

Jean-Simon Dumas


Les Kings ont triomphé facilement face aux Devils du New-Jersey par la marque de 6-1. Ils ont remporté la Coupe Stanley pour une première fois en 45 ans d’histoire. 

La punition qui a fait la différence dans la partie, c’est celle qu’a obtenu Steve Bernier. Il a obtenu une inconduite de partie en talonnant  le défenseur des Kings, Rob Scuderi. Dans cette pénalité majeure, Los-Angeles a marqué 3 buts qui sont venu de la part de Dustin Brown, Jeff Carter et Trevor Lewis.

Par la suite , en première période, les Kings ont joués prudemment. En deuxième période, ils en ont rajoutés par l’entremise de Jeff Carter.  Après, avant de quitter pour la deuxième période, Adam Henrique a brisé la glace pour les Devils pour faire 4-1.

Enfin, en troisième période, après avoir retiré Martin Brodeur en faveur d’un sixième attaquant, avec 4 minutes à faire,  Lewis a inscrit son deuxième filet de la rencontre. Avec 15 secondes à faire, Matt Greene a ajouté à la marque.

C’est , sans suprise, que le gagnant du trophée Conny Smyth, le meilleur joueur des séries, fut reçu par Jonathan Quick. Il a excellé tout au long des séries en réussissant une moyenne d’efficacité d’arrêt de 94,6 %.

Ils avaient affrontés les Canadiens de Montréal en finale en 1993. Toutefois, les Kings avaient perdu en cinq rencontres contre cette équipe.

 

Jean-Simon Dumas

 

 


Aujourd’hui, Rafael Nadal a battu le Serbe Novak Djokovic en 4 sets de 6-4, 6-3, 2-6 et 7-5 en finale. Cette finale s’est étalée sur deux jours en raison de la pluie.

Il s’agit d’une 52e victoire du roi de la terre battue pour Rafa. Il a subi seulement une défaite à Roland-Garros en carrière. Il a gagné son septième titre. C’est un record, un de plus que Bjorn Borg qui a remporté 6 sacres à ce tournoi entre 1970 et 1980.

Déçu de sa performance, Novak Djokovic a fracassé sa raquette à deux reprises. Il a manqué de constance dans ses coups tout au long de la partie. Il n’a pas réussi à déstabliser le maître de la terre battue.

Quant à Rafa, il a réussi la plupart de ses coups en réalisant plusieurs coups gagnants. Il a eu un très bon pourcentage sur ses premiers services. Voilà la grande différence qui a permis à l’Espagnol Rafael Nadal d’entrer dans l’histoire.

 

Quel athlète ! Va-t-il ramassé un 8e titre l’année prochaine ? C’est à voir…

 

Jean-Simon Dumas

 


Saisons                             Le plus:  20               Henri Richard et Jean Béliveau

Le plus de matchs           Carrière: 1256          Henri Richard

                                          Total incluant  les séries: 1436       Henri Richard ( saison: 1256,   séries: 180)

Matchs consécutifs : 560                                                           Doug Jarvis ( 1975-76 à 1981-82)

Matchs consécutifs incluant les séries: 602                            Doug Jarvis (10/08/1975 – 05/25/1978)

 

Le plus de buts

Carrière :    544                            Maurice Richard

Total incluant les séries : 626     Maurice Richard

Par un centre : 507                      Jean Béliveau

Par un ailier gauche : 408          Steve Shutt

Par un ailier droit : 544               Maurice Richard   

Par un défenseur : 197               Larry Robinson

En prolongation : 7                      Aurèle Joliat / Howie Morenz / John Gagnon

Buts gagnants: 92                        Guy Lafleur

Avantage numérique : 171          Jean Béliveau

Désavantage numérique : 28     Guy Carbonneau

 

Matchs de 3 buts ou plus

26                             Maurice Richard

 

Le plus d’aides

Carrière: 728                               Guy Lafleur

Total incluant les séries: 809     Jean Béliveau (saison: 712, séries: 97)

Par un centre : 712                     Jean Béliveau

Par un ailier gauche : 369         Mats Naslund

Par un ailier droit : 728              Guy Lafleur

Par un défenseur:  686             Larry Robinson

 

Le plus de points

Carrière: 1246       Guy Lafleur   518-728-1246

Total incluant les séries: 1395     Jean Béliveau     saison: 507-712-1219

                                                                                       séries: 79-97-176

Par un centre: 1219   Jean Béliveau                          507-712-1219

Par un ailier gauche : Steve Shutt                              408-368-776

Par un ailier droit : 1246    Guy Lafleur                       518-728-1246 

Par un défenseur : 883      Larry Robinson                197-686-883

 

Le plus de saisons consécutives de …

20 buts et plus: 14    Maurice Richard  1943-44 – 1956-57

30 buts et plus : 9     Steve Shutt            1974-75 – 1982-83

40 buts et plus : 6       Guy Lafleur            1974-75 – 1979-80

50 buts et plus : 6        Guy Lafleur            1974-75 – 1979-80

100 points ou plus : 6   Guy Lafleur          1974-75 – 1979-80

 

Punitions

Le plus de minutes : 2248                                              Chris Nilan

Le plus de minutes , incluant les séries : 2670            Chris Nilan (saison: 2248, séries: 422)

                                                                                

Jean-Simon Dumas


Samedi le 9 juin, il y avait la rencontre ultime entre les Celtics de Boston et le Heat de Miami. Ces derniers ont remportés la victoire par la marque de 101-88.

Le Heat de Miami s’assure d’une participation à la grande finale pour une deuxième année consécutive. Ils seront confrontés au d’Oklahoma City. La vedette du Heat, Lebron James s’est très bien illustré en réalisant 31 points et 12 rebonds dans la victoire des siens.

Un autre joueur du Heat de Miami , Dwayne Wade , a connu un très bon match, en marquant 23 points, 6 aides et 6 rebonds.

Chez les Celtics, l’entraîneur misait sur les joueurs partants, mais il a eu tort. Les réservistes ont fait 2 points et 4 rebonds seulement pour l’équipe de Boston.

Toutefois, Rajon Rondo, le joueur le plus talentueux du côté des Celtics, a été fidèle à son habitude,  car il a joué à la hauteur de son talent. Il a fait 22 points, 14 aides et 10 rebonds. Les autres partants ont fait moins bien que lui, en réalisant 14 points.

 

Jean-Simon Dumas


Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix du Canada pour une deuxième fois en trois ans. Il devient le septième coureur différent en sept courses à remporter la victoire cette saison.

Le vainqueur s’est battu tout au long de la course avec Fernando Alonso et Sebastien Vettel. Toutefois, deux surprises, Romain Grosjean (Lotus) et Sergio Perez (Sauber), se sont faufilés devant ceux-ci pour leur permettre d’atteindre la deuxième place et la troisième place.

Vettel et Alonso se sont contentés de finir quatrième et cinquième. Ils ont changés de pneu avec le meneur de cette course, Lewis Hamilton entre le 17e et le 20e tour. Hamilton s’est alors retrouvé troisième.

Après son dernier arrêt aux puits au 50e tour, Hamilton a dépassé Vettel au 52e tour. Pour ensuite, aller chercher et dépasser Alonso, avec 6 tours à faire.

Honnêtement, c’était la première course que je regarde plus attentivement cette année, je suis impressionné par la compétition qui règne en les coureurs. Cette année, les courses seront féroces comme le démontre les 7 vainqueurs différents en 7 courses. C’est difficile de prévoir qui sera le prochain vainqueur et encore moins le champion du monde.

Avec cette victoire, Lewis Hamilton est devenu le fan des Montréalais. C’était alors sa troisième victoire sur ce circuit pour ainsi rejoindre Nelson Piquet, qui a réussi le même nombre de victoires que lui sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Il sera intéressant de suivre la suite des choses.

Jean-Simon Dumas